Sunday, January 29, 2023
HomeIceland TravelItinéraire de 7 à 10 jours en Islande

Itinéraire de 7 à 10 jours en Islande


Vous recherchez un itinéraire ou des idées pour votre prochain voyage en Islande? Vous restez entre 7 et 10 jours et vous êtes complètement perdus parce que c’est votre premier séjour et que vous n’arrivez pas à vous décider? Alors vous avez cliqué au bon endroit! 🙂
Dans cet article, je vous suggest un itinéraire, ajustable selon vos envies, en intégrant les incontournables d’Islande. Bien sur, il faut toujours faire des choix et tout dépend donc de ce que vous venez voir en Islande et si vous avez déjà repérer des endroits où vous souhaitez aller absolument. Cet article vous aidera, je l’espère, pour vos choix et pourquoi pas à compléter votre itinéraire et/ou vos activités.
N’hésitez pas à me contacter pour plus d’informations!
 

– Étape 1 – la liberté et la réservation de voiture :

Tout d’abord, si vous partez sur un itinéraire en toute liberté, je vous conseille de réserver une voiture. En fonction de la saison à laquelle, vous venez en Islande et des lieux que vous souhaitez visiter, je vous conseille :
– une compacte, idéale pour voyager en couple ou entre amis, et à petit funds :
– une berline, idéale pour un voyage en famille :
– un 4×4, quasiment indispensable en dehors de la saison estivale (c’est à dire entre septembre et avril) et si vous souhaitez aller dans les hautes terres et les routes “F” en été.
Petit conseil : ne pas prendre de véhicule trop petit – éviter les agences de location de voiture bon marché automotive en général, l’agence où vous devez retirer le véhicule est tremendous loin du centre-ville ou de l’aéroport. Personnellement, je réserve by way of Information to Iceland (lien ci-dessus). Pour les assurances, et bien tout dépend mais avec une carte VISA par exemple, la plupart du temps, pas besoin de prendre les suppléments par jour. Renseignez vous avant de partir, ça vous évitera une petite crise de panique quand on vous parlera de l’assurance en cas d’éruption volcanique! 🙂 Autrement, en hiver, demandez des pneus à clous (même si c’est quasi systématique et que quasi tous les véhicules sont équipés), automotive même si les routes sont déneigées, vous serez bien contents de rester serein sur les routes verglacées !
A noter, qu’aucune assurance ne couvre les portes arrachées à trigger du vent (en cas de fort vent, je vous préconise d’entrer-sortir chacun votre tour!) ainsi que les dommages causés lors des traversées de rivières. A ce dernier titre, ne surévaluez jamais un passage à gué : il y a eu beaucoup d’accidents ces dernières années et je vous avoue que personnellement, je n’ai jamais pris le risque de voir ma voiture de location se faire emporter. Avant de vous engager sur un gué, sortez du véhicule, évaluez la profondeur de l’eau, observez d’autres conducteurs qui passent et leur trajet… bref, soyez très vigilants! 🙂
Une autre resolution consiste à réserver des « autotours » qui sont très à la mode et très en vogue en Islande. Un autotour est globalement un bundle comprenant la location de voiture, les réservations pour l’hébergement et des guides papier vous permettant d’avoir un peu de détails sur les websites à visiter. Je reviendrais sur ces autotours un peu plus loin.
Tout sur les circumstances de circulation en Islande : http://www.street.is/
 

– Étape 2 – choisir ses activités :

Et oui, avant de faire son itinéraire, il faut déjà se demander ce qu’on vient voir et faire en Islande! 🙂
Randonnée sur glacier, cave de glace, cave tout court docket, oiseaux, baleines, sources d’eau chaude, volcan, randonnée… l’Islande dispose d’une myriade d’activités!

– Se baigner dans les sources chaudes : vous pouvez faire cette activité toute l’année!!! L’Islande est un paradis pour les bains en plein air, des sources en pleine nature aux complexes aménagés tels que le Blue Lagoon. En dehors du Blue Lagoon situé à 20 minutes de l’aéroport worldwide de Keflavik, d’autres petits complexes, tels que le Secret Lagoon situé à Fludir ou encore le “mini” Blue Lagoon du nord situé à Myvatn, offrent aussi de quoi se relaxer. Quand vous venez en Islande, un bain dans une supply chaude est un incontournable – cette activité fait d ailleurs pleinement partie de la vie des locaux 🙂

– La randonnée sur glacier : cette activité est elle aussi accessible toute l’année – pour plus d’informations sur cette activité, consulter mon weblog ici. Il est à noter qu’il y a deux websites sur lesquels vous pouvez pratiquer cette activité et ils se situent tous les deux sur la côté Sud (Myrdasjökull et Skaftafell). En hiver, vous pouvez aussi visiter des caves de glace… un second magique !

– Aller explorer des websites géothermiques : oui vous venez en Islande, le pays du feu et de la glace, il serait dommage de ne pas explorer les websites géothermiques. Et il y en a pour tout le monde. L’incontournable reste le petit tour au geyser Strokur, l’emblème de l’Islande, situé dans la zone appelée “le cercle d or” (golden circle).

– Passer entre deux continents : et oui, si l’Islande est une île volcanique, c’est surtout qu’elle est située sur deux plaques tectoniques : l’Europe et l’Amérique du Nord. Vous pouvez observer cette frontière de plusieurs manières : soit à partir d’un pont aménagé soit… en partant explorer le parc nationwide de Thingvellir à pieds ou en plongée! Ces activités sont accessibles toute l’année (oui oui même la plongée…)

– L’remark des baleines : le meilleur spot est Husavik dans le nord (proche de Myvatn et Akureyri) mais vous pouvez également observer les baleines à Reykjavik. Cette activité est accessible toute l’année mais dépend des circumstances de mer : par vents forts, les bateaux ne sortent pas et les baleines non plus…

– L’remark des oiseaux : ne pensez pas voir un macareux en plein hiver! L’remark des oiseaux peut se faire toute l’année mais la meilleure saison reste l’été. Si vous voulez voir les macareux, venez en Islande entre déhowever juin et most mi-aout, les macareux partent d’Islande autour du 15 aout. Les meilleurs spots d’observations sont les fjords de l’ouest et le nord, notamment autour du lac Myvatn. Toutefois, il y a quelques spots d’observations sur la cote sud et dans les fjords de l’est.

– Observer des renards arctiques : bon la, soit vous avez de la probability d en observer au cours de votre voyage soit vous faites un détour par les fjords de l’ouest et la péninsule d Hornstrandir… plus d informations à ce propos dans mon weblog (ici)

– Randonner en Islande : randonner en Islande est une activité que vous pouvez pratiquer toute l’année mais là encore tout dépend de votre préparation, de votre niveau et des circumstances météorologiques. La randonnée incontournable d’Islande reste la randonnée du Laugavegur dont les détails vous sont précisés sur mon weblog (ici).

– Aller à la chasse aux cascades : bon la, soit vous vous focalisez sur les cascades les plus connues et photographiées soit… vous choisissez votre propre cascade! Et ce ne sera pas bien difficile tellement l’Islande recèle de cascades diverses et variées et plus ou moins accessibles (sous entendu plus ou moins loin d un parking ou de la route principale). J’ai un gros faible pour Morsarfoss, la plus haute du pays mais il vous faudra faire une randonnée d’environ 16km. Cette cascade est située dans le parc nationwide de Skaftafell et se jette dans un glacier… magnifique!

– Soleil de minuit vs aurores boréales : en été, et notamment entre déhowever juin et déhowever août, l’ensoleillement est tel que vous pourrez observer le soleil de minuit – Le pic se situant bien entendu autour du solstice d été (21 juin). Les aurores boréales sont quant à elles observables à partir de mi-août (pour les plus précoces) et jusqu’au mois d avril (pour les plus tardives). Toutefois, ces derniers dépendent de pas mal de paramètres et notamment l’activité solaire et la couverture nuageuse. Le web site Veður.is dispose d’une part sur laquelle vous pouvez vérifier si les aurores sont potentiellement observables.

 
– Toutes les activités en été : voir mon weblog ici
– Toutes les activités en hiver : voir mon weblog ici

 

 

– Étape 3 – les websites incontournables :

Voici, pour un premier voyage, et à mon sens, les websites incontournables :

la péninsule de Reykjanes, parce qu’elle se situe à deux pas de l’aéroport, que vous y trouverez en plus du blue lagoon des websites géothermiques géniaux et loin de la foule…

le cercle d’or comprenant les websites de Thingvellir, Geysir, Gullfoss entre autres. C est l incontournable par l excellence et il y a donc toujours du monde. S ajoute à ces websites le cratère de Kerid, la cascade de Faxi et un petit détour par Fludir ou vous trouverez le secret lagoon.

la côte sud Islandaise : la cote sud est riche et diversifiée en matière de paysage. C est à elle que l on doit les cascades les plus connues : Seljalandfoss, Skogafoss mais aussi les plages de sable noir à perte de vue de Reynisfjara ou le level de vue depuis Dyrholaey. Un peu plus à l est, après être goé à proximité du volcan le plus connu d Islande, vous passerez dans le désert de lave et sa très connue mousse, puis par les glaciers à perte de vue, Skaftafell puis Jökulsárlón, la lagune glaciaire.

les hautes terres et les splendides panoramas que l’on voit en général partout en images. Pour apprécier au mieux les hautes terres, la randonnée du laugavegur est la randonnée incontournable. Vous pouvez débuter cette randonnée à Thorsmork ou bien débuter à Skógafoss, Ce qui vous permettra de passer sur la coulée de lave de l Eyjafjallajokull et entre ce glacier et le Myrdasjokull. Plus d informations voir mon article. Autrement, les hautes terres offrent des paysages très variés : la lune d Askja (voir mon article ici) ou encore les paysages de feu et de glace de Kerlingarfjoll (voir mon article ici).

les fjords de l’est/ de l’ouest : je ne vais pas vous mentir, pour ces fjords, vous passerez une partie de votre temps en voiture, sauf si vous vous aventurez en randonnée ou encore en kayak. Les fjords de l’est abrite l un des plus beaux parcours de randonnée (que je n’ai pas encore fait mais ça viendra un jour 🙂 ) et des paysages à couper le souffle. Le petit village de Seydisfjordur retiendra aussi votre consideration. Les fjords de l’ouest quant à eux sont la vacation spot ornithologique par excellence avec des colonies d oiseaux immenses et le plus gros spot de macareux d Islande. Les fjords de l’ouest c’est aussi des paysages comme nulle half ailleurs en Islande, des plages de sable blond (et oui!), des fjords escarpés et la cerise sur le gâteau, la péninsule d hornstrandir et son emblème : le renard arctique.

Environs de Asbyrgi et Myvatn au nord de l’Islande : la encore, beaucoup de très belles choses à voir. Ces websites sont un peu moins pris d assaut que la cote sud (même s’il reste tout de même assez prisés !). Myvatn est un concentré d Islande sur un même web site avec des sources d eau chaude et son mini blue lagoon, volcan, champ de lave et lacs peuplés d’environ 130 espèces d oiseaux. Asbyrgi quant à lui est un parc nationwide abritant la cascade de Dettifoss, la plus puissante d Europe, un cratère que vous pouvez explorer et… l’une des forêts d Islande (si,si)

la péninsule de Snæfellnes avec à sa pointe le mont snæfell, qui a servi au récit de Jules Verne pour « voyage au centre de la terre ». Cette péninsule est également un petit concentré d Islande que je qualifie de péninsule quasi entièrement recouverte de champs de lave !

 
 

– Étape 4 – choisir son itinéraire :

Je ne vais pas vous mentir, pour mon tout premier voyage en Islande, la définition de l’itinéraire a été un vrai casse-tête. Il a fallu faire des choix. En effet, si je peux vous conseiller une selected c’est de ne pas vouloir en faire “trop”. J’ai rencontré beaucoup de voyageurs qui ont voulu faire le tour de l’Islande en 7 jours et qui sont finalement un peu goé à côté de leur voyage. En effet, les paysages sont tellement distinctionés et magnifiques que vous devez être prêts à chaque immediate à en prendre plein les yeux. Il faut réussir à tout simplement profiter de l’immediate prédespatched et ne pas à tout pris faire un marathon! Dans ma proposition, je vous invite donc plutôt à profiter du web site et à ne pas faire à tout pris toute l’Islande 🙂
 
Détails jour par jour (bien évidemment ajustable!) :
Jour 1 : arrivée à l’aéroport (récupération de la voiture de location) – Reykjavik – Cercle d’Or – nuit à Geysir (Skjol Tenting (tenting et auberge de jeunesse)) ou à Fludir (Grund (pension))
 
Si le temps le permet et que la voiture est un mini 4×4, essayer de pousser sur la route 32 vers un petit paradis Gjain (accès uniquement en 4×4 et lorsque la route est ouverte!)
 
Jour 2 : Déhalf pour le sud – Visite suite de la côte Sud avec tous les plus grands websites connus et les magnifiques plages de sable noir (Seljalandsfoss, Skogafoss, Dyrholaey, Reynisfjara, Vik)
Autres petits plus :
l’épave d’avion (Wrecked aircraft) se trouve juste après Skogafoss mais une fois garée au parking il faut marcher 4km puis revenir… personnellement, vu le monde qu’il y a, je ne sais pas si ça « vaut le coup » !
J’essaierai plutot un tour à Seljavallalaug, la plus vieille piscine d’Islande – bon c’est devenu très connu automotive accessible depuis la route principale, la petite piste pour accéder est en piteux état.. mais ça reste très mignon !
Mon petit coup de cœur, c’est de faire une petite randonnée au dessus de Skogafoss si le temps est de la partie, la vue est tremendous depuis la haut 🙂 – voir mon lien ici pour les détails (c’est une randonnée qui permet de rejoindre la célèbre randonnée du Laugavegur vers le Landmannalaugar) : https://guidetoiceland.is/connect-with-locals/julie-decleve/laugavegur-la-randonnee-mythique-et-incontournable
– nuit à Vik (Vik HI Hostel (auberge de jeunesse) – il y a une piscine à côté !)
 
 
Jour 3 : Visite suite de la côte Sud – détour par Fjaðrárgljúfur – Kirkjubæjarklaustur – Skaftafell pour a minima un arrêt pour une randonnée sur glacier : (Skaftafell est moins pris d’assaut automotive plus loin de Reykjavik – consideration à bien réserver à l’avance) : https://guidetoiceland.is/connect-with-locals/julie-decleve/envie-de-randonnee-sur-glacier-cet-article-est-pour-vous – nuit à Skaftafell (si randonnée le lendemain) au tenting ou à l’resort Skaftafell situé à 5km vers l’est
 
Jour 4 : Randonnée à Skaftafell : https://guidetoiceland.is/connect-with-locals/julie-decleve/skaftafell-un-concentre-d-islande puis poursuite vers l’est et arrêt à Fjallsarlon puis Jökulsárlón : https://guidetoiceland.is/connect-with-locals/julie-decleve/joekulsarlon-mon-amour – sur la route, de nombreuses autres lagunes glaciaires sont accessibles depuis la route principale par des petites routes un peu cahotiques – nuit à Höfn à l’auberge de jeunesse HI – mon petit plus : manger un plat de langoustines au Pakkus 🙂
 
Jour 5 : Fjords de l’est par la route de la côte // ne pas louper Mjóifjördur le plus sauvage et le plus beau – à mon sens, il faut en profiter pour explorer les petites routes – faire des randonnées à la journée ou bien louer un kayak – nuit à Seydisfjödur (auberge de jeunesse : Hafaldan HI Hostel)
 
Jour 6 : Déhalf pour le nord : Dettifoss, Asbyrgi, Husavik (remark des baleines – je conseille plutot le voilier que les bateaux classiques – pour le petit coup à boire du capitaine : https://guidetoiceland.is/fr/reserver-islande-voyage/gg1-observation-baleines-husavik?a=36777) – nuit à Myvatn à Hlíð (tenting proposant un dortoir)
 
Jour 7 : Découverte de Myvatn : randonnées – il y a plusieurs websites sur place – à mon avis, il faut une bonne journée pour faire tous les websites – nuit à Myvatn à Hlíð (tenting proposant un dortoir)
Petit plus : aller se détendre au Myvatn Nature Baths, le Blue lagoon du nord
 
Jour 7 : Déhalf vers l’ouest avec plusieurs arrêts en chemin : Goðafoss, Akureyri, petit détour par Glaumbaer, Hvitserkur – nuit à Stykkisholmur à Harbour Hostel (auberge de jeunesse)
 
Jour 8 : Tour de la péninsule de Snaefellnes : faire le tour par la côte, il y a beaucoup d’arrêts en chemin – nuit à Borgarnes à Borgarnes HI Hostel (auberge de jeunesse)
 
Jour 9 : plusieurs possibilités pour le dernier jour…
Les choices :
aller explorer un peu plus dans les terres vers Husafell (route de Kjölur) et le glacier du Langjökull
faire une randonnée à Hveragerði vers une rivière d’eau chaude (un peu prisée cette randonnée à power…)
visiter la péninsule de Reykjanes et ses très nombreux endroits incroyables
ça peut se combiner bien sur mais à voir le timing ! (en étalant sur les deux derniers jours, je pense que c’est largement jouable 😉 )
 
La nuit peut se faire à Reykjavik, je conseille soit le Kex Lodge soit Hlemmur sq. qui offrent des dortoirs à pas trop cher.
 
Jour 10 : Retour à Reykjavik pour visite de quelques musées (ou l’un des choices du jour 9) puis déhalf vers l’aéroport
 
 

Mes petits conseils en plus :

– Le cercle d’or : Pour qu’il y ait moins de monde, le mieux est d’y aller soit tôt le matin soit tard le soir – se memento que les bus arrivent en général vers 9/10h le matin 🙂

– la côte sud Islandaise : idem que pour le cercle d’or. Voir aussi mes conseils « météo » – le temps est le plus capricieux dans le sud de l’Islande, c’est la région la plus pluvieuse et venteuse…

– les autres régions sont un peu moins touristiques que les deux précédentes. Pour les hautes terres : là voir en fonction du timing si cela est attainable – il n’y a quasiment aucun web site accessible en voiture classique et vous ne pourrez aller dans les hautes terres qu’en été.

– les sources chaudes : les lieux les moins touristiques sont souvent… les piscines où il y a des bains d’eau chaude. Trois varieties : 36-38°, 38-41°, et un froid pour se rafraichir 🙂 C’est là que les Islandais viennent souvent après le boulot le soir. Sinon, il y a des petits spots naturels, un web site existe pour les localiser : http://hotpoticeland.com/class/hotpots/

Et sinon, consideration à la météo et essayer de bien consulter le web site native www.vedur.is (traduit en anglais). Regarder avec consideration le vent – la route n°1 peut être fermée dans le sud automotive certaines zones sont trop dangereuses pour circuler (environ de Vik – proximité du Vatnajokull (Skaftafell)). Toutes les circumstances de route sont accessibles sur ce web site : street.is. Du coup, il faut savoir rester versatile 🙂
RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Recent Comments